Polignac organise son premier festival médiéval les 17 et 18 août prochains : « Polignac monte aux créneaux ». Durant deux jours, 23 spectacles de rue gratuits dans le bourg de Polignac, 80 artistes, 30 artisans sur le marché et 2 soirées spectacles exceptionnelles à la Forteresse. Interview de Nicolas Bissonnier, le régisseur de la forteresse de Polignac.

Quels sont les temps forts du Festival ?

Nicolas Bissonnier : Le festival médiéval « Polignac monte aux créneaux », en quelques chiffres ce sont 80 artistes et membres de troupes, 30 artisans sur le marché médiéval, 23 spectacles de rue gratuits dans le village et environ 100 bénévoles. Les activités sont gratuites et se déroulent dans le bourg de Polignac : ateliers, vie de camp, initiation au tir à l’arc, jeux en bois, spectacles de rue.

À cela, s’ajoutent 2 soirées spectacles exceptionnelles à la forteresse, le samedi 17 et le dimanche 18 août, avec des artistes reconnus au niveau national et européen. Il y a sur les 2 soirées les Frères Lumière, une troupe de feu certainement la plus impressionnante de France. Elle vit sa dernière année d’existence, donc c’est le moment ou jamais de venir admirer un spectacle différent sur chacune de ces 2 soirées.

Le samedi en première partie, les Tanneurs de Drac, un concert mêlant musique festive aux sonorités celtiques, humour, danse et pyrotechnie. Le dimanche, c’est au tour de MandalaS de présenter en exclusivité son dernier spectacle. Par leurs interactions, prouesses et jeux de comédiens, ces 2 jongleurs aux textes déjantés, drôles et décalés garantissent un spectacle plus que « vivant ».

Quel est le but recherché à travers cette manifestation ?

Nicolas Bissonnier : Prenez une forteresse du 11e siècle située sur un éperon rocheux, une pincée de passionnés du Moyen Âge, un zeste de dynamisme, une grosse dose de bénévoles et une commune engagée à 100 % dans les évènements culturels : vous obtiendrez le 1er festival médiéval de Polignac. Les 2 associations organisatrices, à savoir la Forteresse Polignac Patrimoine et Polignac Animation, ont l’habitude d’organiser conjointement des événements culturels d’ampleur sur le site de la forteresse.

Jusqu’à 2500 entrées sont, par exemple, enregistrées en 4h lors de la grande soirée fantômes à Halloween. Viennent s’y greffer toutes les autres forces vives du village (associations, mairie, commerçants, hébergeurs) lors du week-end du 17 et 18 août. Le tissu associatif local unit ses forces pour dynamiser le village et participer au développement économique local.

Dès cette première édition, ce festival compte s’inscrire dans la liste des événements à ne pas manquer dans le département. Signe de cette ambition, un partenariat a été signé avec la médiévale de Montrond-le-Fort dans la Loire. Cette manifestation attire 11 000 visiteurs au cours du week-end et existe depuis 22 ans. Le festival sera donc organisé sous forme de biennale à la même date que celle de Montrond : les années paires chez nous et les années impaires chez nos amis ligériens.

Quels sont les atouts de la Forteresse sur le plan culturel et patrimonial ?

Nicolas Bissonnier : La forteresse de Polignac fait partie de la première liste des monuments historiques de 1840 rédigée par Prosper Mérimée. Seulement un millier de monuments avaient alors été choisis en France. Ils sont aujourd’hui des dizaines de milliers, ce qui tend à prouver l’importance patrimoniale de la forteresse. La forteresse a également inspiré et séduit de célèbres visiteurs parmi lesquels Georges Sand, qui y situe l’action de l’un de ses romans : Le marquis de Villemer.

Le site est l’exemple type de la véritable forteresse telle qu’on se l’imagine au Moyen-âge, elle trône sur une falaise de 60m, s’étend sur 3 hectares de terrain, comporte 800m de remparts, 7 portes fortifiées, un puits de 83,50m de profondeur, un donjon de 32m de haut, une vue unique sur tout le Velay…Visiter la forteresse de Polignac, c’est revenir au Moyen-âge dans un univers muséographique authentique.

Que peut-on dire sur son rayonnement au niveau local et national ?

Nicolas Bissonnier : La forteresse fait partie intégrante du paysage culturel et patrimonial altiligérien. C’est le 3è site le plus visité de Haute-Loire derrière la statue Notre Dame de France et le rocher St-Michel d’Aiguilhe. Le nom de Polignac est indissociable de l’Histoire de France ; cette famille était la plus puissante du Velay et certains de ses membres les plus célèbres ont occupé des places de choix à la cour de Versailles.

Parmi les personnages illustres, Yolande de Polastron fut la favorite de Marie-Antoinette et son fils, le prince Jules Armand XIII, le 1er ministre de Charles X. La forteresse de Polignac est l’une des plus importantes de France ; son nom est constamment cité dans les ouvrages présentant les châteaux-forts nationaux. De plus, depuis quelques années, la forteresse attire un public nombreux lors d’événements organisés tout au long de l’année.

Prenons comme exemples la soirée fantômes de Polignac qui accueille plus de 2 000 visiteurs en seulement 4h pour Halloween, ou encore la chasse aux œufs de Pâques réunissant autour de 2 500 personnes dans la journée. C’est une autre manière de visiter la forteresse et d’attirer un public plus jeune, qu’il soit ou non passionné par le Moyen-âge, de lui donner envie de revenir plus tard visiter le site et découvrir son histoire.

Pratique : Retrouvez le programme complet sur www.festivalmedievalpolignac.com